Une armée de bâtisseurs

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ignore mon nom,
J’ignore mon âge,
J’ignore qui je suis,
Je suis la, en ce lieu et en cet instant,
Je ne sais pas vraiment,

Je pense que j’existe, quelque part dans ce monde,
Mais au fond, si je n’existe pas, tout ça est-ce important?

La vie est une étrange chose, on a peur, on a mal, on attend, beaucoup… En as-t’on vraiment besoin?

J’ignore tant de choses,
Alors que je crois en tellement d’autres.

La matière, l’énergie, la fusion, la vie, la mort, l’amour, l’humour, et puis ce truc qu’il y a au fond de moi.

Certains diront que c’est mon humanité,
Moi je pense que c’est une bête,
Qui hurle au coeur de la tempête,
Quelque part au fond de mon être.
Un moi passé, un moi futur, enserrant de pulsions le moi du présent… Et puis je suis là quelque part dans ma propre prison.

Elle n’est pas de bois, ni d’or, juste de patience, un peu trop de patience… Et puis il y a les autres, qui ont tellement d’attentes et de croyances.

A force de regarder le monde, je me demande…
Pas où est ma place, mais quel est celle des autres?
J’imagine une grande ville, ma ville, riche d’espoir et de savoirs.

Un endroit ou je serai un roi, un roi parmi les rois.
Un endroit remplis de reines, vidé de haine.
Un endroit chouette
Un endroit dont je dois constuire le chemin.
Pas à pas, je remplis mon sac d’idées et je rassemble mon armée.
Prêt à batir le monde de demain.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •