Catégorie : Reflexions

Le parcours de l’amant

L’amour… Franchement, je ne comprends pas. Tout le monde n’a que ça à la bouche, ou alors dans la tête. Peu importe la façon dont on le voit. Je regarde le monde et je vois tellement de choses, tellement de gens à découvrir, Plus qu’à aimer, à écouter, partager… Voila, c’est ça ! Peut-on réduire…




Découvrir notre sphère d’influence

Les sens à l’origine de la mémoire: Le monde est une chose vaste et complexe. Qui pourrait dire ce qui nous entoure vraiment lorsqu’on nait… Les premières années de notre vie, notre cerveau accomplit un travail colossale. Il y a tout à faire et définir. Il absorbe toutes les données, comme une image, et les…




Quiconque m’est supérieur en un quelconque domaine

Au cours des dernières années, où j’ai eu beaucoup plus d’échanges avec les gens, j’ai remarqué très souvent une confusion dans nos conversations. Lorsque nous évoquons une idée, nous avons tendance à nous concentrer plus sur des mots que sur la phrase.   Définir la nature d’une idée.   Avec du recul, je me rends…




Créer une start-up: de l’idée à la structure

Il y a 3 ans (Mars 2015), j’ai quitté mon job, parce que je savais que si je continuais, ma santé en prendrait un coup, une raison parmi tant d’autres. Après 18 mois, j’ai tous lâché, pour “respirer”. J’ai passé presque 2 ans à travailler dans quelques mètres carrés, un endroit où s’accumulait la poussière…




A la rencontre de la Mort

Un éclair de lucidité Ce souvenir dans ma mémoire est très net, ce jour où j’ai pris conscience qu’un jour je disparaitrais (peut-être). C’était un jour comme les autres, à jouer avec mes amis dans le parc, j’étais dans les jeux en bois à ramasser du sable et ça m’a frappé comme ça, sans crier…




Simuler notre ville ideale

Nous vivons dans un pays riche, avec une longue culture agricole. Certains diront que nous sommes le « grenier de l’Europe » même si aujourd’hui nous avons beaucoup perdus en qualité. Nous avons beaucoup de produits locaux dit « AOC », notamment les fromages et la charcuterie. Pourtant nous consommons de plus en plus de…




Valoriser le respect, comprendre les différences

J’écris cet article en réponse à la polémique manifesté après la publication dans le journal “leMonde” début janvier, d’un manifeste contre le féminisme moderne, dont les 100 signataires pensent, inciter à la “victimisation” des femmes.

Il y a eu beaucoup de contre-arguments  et tous se valent. Pourtant personne ne parle de respect? Je constate que les femmes sont souvent les premières à remettre à leur place leur consœurs, plutôt que chercher à comprendre les attentes de chacune, alors je m’interroge sur la pertinence de ce débat (un parmi d’autres qui reviennent chaque début d’années sur le tapis… (Les amateurs de complots pourrait y aller de leur théories)

Définition: Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idéespolitiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, établir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. Le féminisme a donc pour objectif d’abolir, dans ces différents domaines, les inégalités homme-femme dont les femmes sont les principales victimes, et ainsi de promouvoir les droits des femmes dans la société civile et dans la vie privée.
(Source : wikipédia)

Au-delà des femmes, le respect

Pourquoi est-il si important de distinguer la différence entre les hommes et les femmes ? Pourquoi résumé un problème au sexe de ses principales victimes ? Principales, oui parce que le problème touche tout le monde en fait, d’une façon ou d’une autre. Il y a 7 milliards d’individus sur cette planète, issus de milliers de culturesdifférentes, avec chacun un point de vue propre sur le monde. Chacun de nous à une histoire avec ses difficultés et ses opportunités. Je n’ai pas la prétention de croire connaitre chacun de vous mais j’en ai la volonté. Ecouter et comprendre des milliards d’histoires, ça demande de la confiance, de la patience.

Notre corps et nos croyances

La couleur de peau, le sexe, l’orientation sexuel, les croyances, la taille, le poids, la beauté, la richesse et même l’intelligence, toutes les raisons sont bonnes pour être agresser et agresser. chaque année nous cherchons des nouvelles victimes et chaque années nous avons de nouveaux arguments. C’est tellement plus simple de stigmatiser que trouver des solutions. Pourquoi se focaliser sur les gens plutôt que sur les valeurs ?
Chaque année je vois ces polémiques, et ceux qui y participent. Même après trois siècles, j’ai encore l’impression d’être à Salem. Ce débat est une chasse aux sorcièr(e)s. Où est la tolérance lorsqu’on insulte quelqu’un qui exprime une opinion différente de la votre ? Comment trouvez une solution sans lui poser de question, sans chercher à comprendre son point de vue?

« Diviser pour mieux régner »

Sexismeracismeféminismehomophobisme,… tous ces mots en « isme » définissent des doctrines, des croyances. Résumé l’individu à une partie de lui créer toujours une différence, et parce qu’il y a une différence, il y aura toujours une inégalité.

« Diviser pour mieux régner »

un célèbre adage militaire connus depuis l’antiquité. Pendant que l’on se dispute, qui se préoccupe de la communauté ? De l’état de nos services publics, de l’avenir de nos enfants ?
Féministe, je ne le serai jamais, je préfère être tolérantrespectueux, et je vais même aller plus loin dans la réflexion : Parmi les arguments que j’ai le plus entendus, on parle des attouchements dans le métro et l’inégalité salariale.
Il est intéressant de noter que ces deux problèmes ne sont pas spécifiques aux corps des femmes mais plutôt à leur environnement.
Le métro surpeuplé est un problème récurrent de nos métropoles, on en parle depuis des décennies, c’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a poussé à passer mon permis. Il n’y a pas besoin d’être une femme pour être dérangé par les odeurs d’aisselles, l’air suffocant, rester debout tous le trajet, être écrasé entre les gens ou même l’obligation de bousculer une vingtaine de personnes juste pour sortir de la rame. Bref si il y avait assez de sièges pour tous le monde, nous ne serions pas obligé d’être en contact, avec la possibilité pour certains d’en profiter.

Pour les inégalités salariales, il y a trois façons d’avoir une augmentation :
1) Une intervention de l’état
2) Une offre patronale
3) Une demande du salarié
Personne n’aime dépenser son argent et j’ai rarement vu des patrons offrir des primes sans une « bonne » raison, c’est pourquoi c’est à l’employé de justifier la valeur de son travail (et il m’a fallu du temps pour le découvrir).
C’est là où ça coince, il y a une grosse différence de psychologie entre les hommes et les femmes. Qui aime les confrontations ? Personne, mais les hommes préfèrent se battre pour justifier leur salaire alors que les femmes préfèrent trouver des astuces pour minimiser l’effort. J’ai constaté que les hommes étaient plus doués pour l’action et les femmes pour l’organisation : nous sommes complémentaires. Bien sur comme toutes généralités, il y a des exceptions mais la conséquence de cela, c’est que les hommes auront plus tendance à demander une augmentation que les femmes. C’est là où une intervention de l’état devient nécessaire, mais comment faire ? Échelonnez les salaires, sur quels critères ? On ne ferait que remplacerdes problèmes par d’autres. On en revient toujours à l’éducation.

Inspirer la jeunesse

« De la différence naît la richesse. »

Résumé les individus à ce qu’ils sont en partie, est loin d’être la solution si on veut une équité. Nous serons toujours différents mais nous pouvons (re)apprendre à dialoguer. Je me souviens a l’école des cours d’éducation sexuel, on m’apprenait à utiliser un préservatif… Mais pas avec qui? Le système éducatif se souci plus des maladiestransmissibles que de nos rapports humains. Pourtant c’est la première information utile dans ce domaine. « Avec qui vivons-nous ? »A l’heure où les applications de rencontres sont de plus en plus nombreuses, on peut s’interroger sur notre capacité à tisser des liens ?

J’entends souvent « tout le monde aime le sexe », ça m’amène à une question «qui a la possibilité ? » Quand je sens la frustration dans notre société j’ai l’impression qu’il n’y a pas grand monde. J’entends plutôt « c’est normal de se disputer dans un couple. » Des siècles à écrire des livres sur l’amour et nous n’en avons pas finit de faire le tour. A l’école nous avons des dizaines de cours pour parfaire notre culturegénérale, et pourtant il nous manque le plus important. Nous apprenons à lire, écrire, compter, la création de territoires, de l’agriculture, des guerres, des villes, jusqu’aux secrets de l’univers, mais pas à Aimer

Et si nous avions des cours d’éducation sentimentale ?

Tree swing - t1na (Déviantart)