Hurlement mental

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je pensais que le silence était bruyant puis un jour j’ai voulus écouter.
C’était comme le vent sifflant entre les montagnes.
Il était là, résonnant à l’intérieur de mon crâne, un hurlement constant.
C’était comme un cri muet, enfouis au plus profond d’une cage d’idées.
Un pensée qu’on avait nourris pendant des années, jusqu’à la sentir faire grincer les parois de son esprit.
Ses crocs agitent une tempête mentale,
Maintenant j’entends, la dernière année de l’enfance.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •