Ploc ! Elle fait sursauter mon âge vagabonde d’un bruit sourd, Elle glisse lentement sur le carreau, Elle reflète la lumière de mon bureau dans la nuit, Elle remplit ma page blanche de sa mélodie. Et toutes ses sœurs la noit dans l’infini. Je regarde l’eau coulé, dessinant des symboles Je regarde la nature inscrire…


Étiquettes: